Michaël Fortin

Mes racines

Je m’appelle Michaël Fortin et mes racines prennent vie dans cette humble demeure du village de Les Méchins. Situé dans la région du Bas-Saint-Laurent. Ce foyer, façonné avec soin et créativité par mon père, incarne la sécurité et l’affection qui s’y retrouve. Évoluant parmi des personnes habiles de leurs mains dans cette campagne éloignée, j’étais un intellectuel à part. Bien que mes talents intellectuels étaient indéniables, je me suis toujours débattu dans le domaine sportif. Durant ces moments de doute, j’ai même envisagé que cette place n’existait tout simplement pas. Cependant, ma curiosité sur le monde qui m’entourait m’a guidé dans ma quête de réponses. Que ce soit en contemplant le fleuve ou le ciel parsemé d’étoiles scintillantes, les mystères de la vie me fascinaient.

La maison d'enfance de Michaël Fortin
NCSM Québec

Le début du parcours 

Dans cet environnement isolé, j’étais constamment à la recherche de ma place. Puis, le Corps de Cadet de la Marine de Cap-Chat est arrivé. Ma curiosité et ma passion m’ont ainsi propulsé vers de nouveaux sommets, me conférant des responsabilités à un jeune âge. Cette expérience a d’ailleurs renforcé ma confiance en moi, prouvant que j’étais capable de réaliser de grandes choses. De plus, chaque été, je me suis lancé dans des formations axées de leadership, rencontrant des amis qui sont devenus des frères. Ils ont élargi mes horizons en me faisant prendre conscience des innombrables possibilités qui s’offraient à moi. Enfin, une lueur d’espoir s’est allumée, me poussant à devenir la meilleure version de moi-même.

La suite de l’aventure

Au cœur de mon parcours se trouve une profonde passion pour la relation d’aide et le développement personnel. En effet, après avoir passé 6 ans et demi dans les cadets, atteignant le grade le plus élevé possible en tant que Premier-Maître de première classe, j’ai pris conscience de mon pouvoir d’accompagner les gens dans leur développement. J’ai ainsi eu l’opportunité de soutenir des jeunes à travers des épreuves et j’ai été témoin de leur incroyable transformation. Sans le savoir, cela me menait tranquillement vers le domaine de la psychologie.

Cadet Maître Fortin
Michaël Fortin et la coupe du Psycolloque 2017

Vers de nouveaux horizons

J’ai parcouru un chemin singulier, débutant tout d’abord dans le monde du multimédia au Cégep de Matane en Technique d’intégration Multimédia. Pourtant, une part de moi recherchait autre chose, un complément à ma passion. C’est ainsi que j’ai déménagé à Trois-Rivières pour entamer un baccalauréat en psychologie à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Ce choix s’est révélé être l’une des meilleures décisions de ma vie. En effet, au cours de mon parcours universitaire, je me suis engagé activement dans diverses activités, telles que le Psycolloque. Mon objectif était de créer une expérience inoubliable pour nos 90 participants. Les efforts de notre équipe ont d’ailleurs été récompensés lorsque nous avons remporté la coupe du Psycolloque pour la première fois. Cette expérience de leadership a été enrichissante, ouvrant des portes insoupçonnées et me permettant de grandir encore davantage.

L’engagement et l’implication de Michaël Fortin

Après avoir été reconnu comme un leader exemplaire en tant que Chef de délégation du Psycolloque, de nouvelles opportunités se sont présentées à moi. En effet, L’Association générale des étudiants de l’UQTR m’a approché pour devenir leur vice-président aux affaires sociopolitiques. Ce rôle m’a ainsi permis de mener des campagnes de sensibilisation sur le campus, de représenter les étudiants et étudiantes auprès des instances politiques, et de défendre la cause étudiante avec passion. D’ailleurs, les étudiants et étudiantes se tournaient souvent vers moi pour les soutenir dans des problèmes tels que les troubles de santé mentale, les injustices sociales et les violences à caractères sexuelles. J’ai ainsi trouvé une grande satisfaction à redonner à cette communauté étudiante qui m’a tant apporté au cours de mon aventure à l’UQTR.

Mes racines

JJe m’appelle Michaël Fortin et mes racines prennent vie dans cette humble demeure du village de Les Méchins. Situé dans la région du Bas-Saint-Laurent. Ce foyer, façonné avec soin et créativité par mon père, incarne la sécurité et l’affection qui s’y retrouve. Évoluant parmi des personnes habiles de leurs mains dans cette campagne éloignée, j’étais un intellectuel à part. Bien que mes talents intellectuels étaient indéniables, je me suis toujours débattu dans le domaine sportif. Durant ces moments de doute, j’ai même envisagé que cette place n’existait tout simplement pas. Cependant, ma curiosité sur le monde qui m’entourait m’a guidé dans ma quête de réponses. Que ce soit en contemplant le fleuve ou le ciel parsemé d’étoiles scintillantes, les mystères de la vie me fascinaient.

Maison d'enfance de Michaël Fortin

Le début du parcours

Dans cet environnement isolé, j’étais constamment à la recherche de ma place. Puis, le Corps de Cadet de la Marine de Cap-Chat est arrivé. Ma curiosité et ma passion m’ont propulsé vers de nouveaux sommets, me conférant des responsabilités qui semblaient inaccessibles à mon jeune âge. Cette expérience a renforcé ma confiance en moi, prouvant que j’étais capable de réaliser de grandes choses. Chaque été, je me suis lancé dans des formations axées sur le développement du leadership, rencontrant des amis qui sont, au fil du temps, devenus mes frères d’armes. Ils ont élargi mes horizons en me faisant prendre conscience des innombrables possibilités qui s’offraient à moi, bien au-delà de mon petit village. Enfin, une lueur d’espoir s’est allumée, me poussant à devenir la meilleure version de moi-même.

NCSM Québec

La suite de l’aventure

Au cœur de mon parcours se trouve une profonde passion pour la relation d’aide et le développement personnel. Après avoir passé 6 ans et demi dans les cadets, atteignant le grade le plus élevé possible en tant que Premier-Maître de première classe, j’ai pris conscience de mon pouvoir d’accompagner les gens dans leur développement. J’ai eu l’opportunité de soutenir de nombreux jeunes à travers des épreuves personnelles et j’ai été témoin de leur incroyable transformation. Sans le savoir, cela me menait tranquillement vers le domaine de la psychologie.

Cadet Maître Fortin

Vers de nouveaux horizons

J’ai parcouru un chemin singulier, débutant tout d’abord dans le monde du multimédia au Cégep de Matane en Technique d’intégration Multimédia. Pourtant, une part de moi recherchait autre chose, un complément à ma passion. C’est ainsi que j’ai déménagé à Trois-Rivières pour entamer un baccalauréat en psychologie à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Ce choix s’est révélé être l’une des meilleures décisions de ma vie. En effet, au cours de mon parcours universitaire, je me suis engagé activement dans diverses activités, telles que le Psycolloque. Mon objectif était de créer une expérience inoubliable pour nos 90 participants. Les efforts de notre équipe ont d’ailleurs été récompensés lorsque nous avons remporté la coupe du Psycolloque pour la première fois. Cette expérience de leadership a été enrichissante, ouvrant des portes insoupçonnées et me permettant de grandir encore davantage.

Michaël Fortin et la coupe du Psycolloque 2017

L’engagement et l’implication de Michaël Fortin

Après avoir été reconnu comme un leader exemplaire en tant que Chef de délégation du Psycolloque, de nouvelles opportunités se sont présentées à moi. En effet, L’Association générale des étudiants de l’UQTR m’a approché pour devenir leur vice-président aux affaires sociopolitiques. Ce rôle m’a ainsi permis de mener des campagnes de sensibilisation sur le campus, de représenter les étudiants et étudiantes auprès des instances politiques, et de défendre la cause étudiante avec passion. D’ailleurs, les étudiants et étudiantes se tournaient souvent vers moi pour les soutenir dans des problèmes tels que les troubles de santé mentale, les injustices sociales et les violences à caractères sexuelles. J’ai ainsi trouvé une grande satisfaction à redonner à cette communauté étudiante qui m’a tant apporté au cours de mon aventure à l’UQTR.

Michaël Fortin et la relation d’aide

Sur mon chemin vers le baccalauréat et au-delà, j’ai pu me réaliser en tant qu’aidant. Grâce à ma formation en relation d’aide lors de mes études de psychologie, supervisée par des psychologues expérimentés, j’ai travaillé avec diverses clientèles. Que ce soit en réinsertion sociale ou en soutien aux personnes handicapées avec l’Association de la paralysie cérébrale en Mauricie, chaque expérience a enrichi ma compréhension de la relation d’aide. Ensuite, j’ai dirigé une maison des jeunes, mais la pandémie survenue peu après a rendu cette première expérience mouvementée. Grâce à la créativité de notre équipe, nous avons réussi à soutenir les jeunes durant cette période difficile. Après cette aventure, j’ai ressenti le besoin de prendre du recul et de me recentrer sur mes valeurs, le stress de cette expérience m’ayant quelque peu éloigné de moi-même.

Michaël Fortin et Hommes Québec

Mon père est décédé quelques semaines après que j’ai terminé mon baccalauréat en psychologie. Après son départ, j’ai été un peu perdu. Hommes Québec m’a aidé à travers cette épreuve. Mon aventure a commencé par un travail d’été, ensuite je suis devenu bénévole et participants dans les groupes de paroles. J’ai pu définir moi-même ce que je voulais être en tant qu’homme. Je voulais être un homme à l’écoute et à l’aise d’exprimer ses émotions. À l’aise de dire «je t’aime» avant qu’il ne soit trop tard. Merci Guy Corneau d’avoir démarré ce mouvement qui m’a tant apporté.

Par la suite, je me suis impliqué dans le conseil d’administration de l’organisme. À la suite du départ précipité du directeur général, on m’a demandé d’assurer l’intérim. Nous avons réussi à recruter un directeur général extraordinaire qui est un des meilleurs leaders que j’ai eu la chance de rencontrer. L’équipe d’Hommes Québec est maintenant solide et prête à poursuivre la mission du psychanalyste Guy Corneau. Cette expérience m’aura permis de parfaire mes compétences en administration, en communication et en relation d’aide. J’en serai à jamais reconnaissant.

Le prochain chapitre

Après avoir entrepris une longue quête qui m’a permis de découvrir tant de choses, de rencontrer des personnes extraordinaires de donner vie à de nombreux projets et de découvrir qui était véritablement Michaël Fortin, j’en suis venu à la conclusion que je voulais aider les autres à trouver leur propre lumière. Il y a eu des moments dans ma vie où j’attendais qu’un super-héros vienne me sauver de situations difficiles. Finalement, j’ai décidé de devenir ce super-héros. Devenir soi-même a pour objectif d’aider les gens à s’épanouir grâce à des consultations individuelles, des conférences, de la vulgarisation scientifique et bien plus encore. Je vous invite à vous embarquer dans cette aventure avec moi et à m’aider à diffuser cette lumière au plus grand nombre de personnes possible.

Michaël Fortin et la relation d’aide

Sur mon chemin vers le baccalauréat et au-delà, j’ai pu me réaliser en tant qu’aidant. Grâce à ma formation en relation d’aide lors de mes études de psychologie, supervisée par des psychologues expérimentés, j’ai travaillé avec diverses clientèles. Que ce soit en réinsertion sociale ou en soutien aux personnes handicapées avec l’Association de la paralysie cérébrale en Mauricie, chaque expérience a enrichi ma compréhension de la relation d’aide. Ensuite, j’ai dirigé une maison des jeunes, mais la pandémie survenue peu après a rendu cette première expérience mouvementée. Grâce à la créativité de notre équipe, nous avons réussi à soutenir les jeunes durant cette période difficile. Après cette aventure, j’ai ressenti le besoin de prendre du recul et de me recentrer sur mes valeurs, le stress de cette expérience m’ayant quelque peu éloigné de moi-même.

Michaël Fortin et Hommes Québec

Mon père est décédé quelques semaines après que j’ai terminé mon baccalauréat en psychologie. Après son départ, j’ai été un peu perdu. Hommes Québec m’a aidé à travers cette épreuve. Mon aventure a commencé par un travail d’été, ensuite je suis devenu bénévole et participants dans les groupes de paroles. J’ai pu définir moi-même ce que je voulais être en tant qu’homme. Je voulais être un homme à l’écoute et à l’aise d’exprimer ses émotions. À l’aise de dire «je t’aime» avant qu’il ne soit trop tard. Merci Guy Corneau d’avoir démarré ce mouvement qui m’a tant apporté.

Par la suite, je me suis impliqué dans le conseil d’administration de l’organisme. À la suite du départ précipité du directeur général, on m’a demandé d’assurer l’intérim. Nous avons réussi à recruter un directeur général extraordinaire qui est un des meilleurs leaders que j’ai eu la chance de rencontrer. L’équipe d’Hommes Québec est maintenant solide et prête à poursuivre la mission du psychanalyste Guy Corneau. Cette expérience m’aura permis de parfaire mes compétences en administration, en communication et en relation d’aide. J’en serai à jamais reconnaissant.

Le prochain chapitre 

Après avoir entrepris une longue quête qui m’a permis de découvrir tant de choses, de rencontrer des personnes extraordinaires de donner vie à de nombreux projets et de découvrir qui était véritablement Michaël Fortin, j’en suis venu à la conclusion que je voulais aider les autres à trouver leur propre lumière. Il y a eu des moments dans ma vie où j’attendais qu’un super-héros vienne me sauver de situations difficiles. Finalement, j’ai décidé de devenir ce super-héros. Devenir soi-même a pour objectif d’aider les gens à s’épanouir grâce à des consultations individuelles, des conférences, de la vulgarisation scientifique et bien plus encore. Je vous invite à vous embarquer dans cette aventure avec moi et à m’aider à diffuser cette lumière au plus grand nombre de personnes possible.

Vous avez des questions à propos de mes services ?

8 + 2 =

Vous avez des questions à propos de mes services ?

2 + 2 =